Saltar para: Post [1], Pesquisa e Arquivos [2]

Pensamentos Nómadas

Nomadic Thoughts - Pensées Nomades - Кочевые Мысли - الأفكار البدوية - 游牧理念

Pensamentos Nómadas

Nomadic Thoughts - Pensées Nomades - Кочевые Мысли - الأفكار البدوية - 游牧理念

Terrorisme Daesh-kurdo-américain en Syrie (1/2), par Luís Garcia

 

  

Terrorisme Daesh-kurdo-américain en Syrie 1

 

Luís Garcia  POLITICA  en français 

  

Le siège et la destruction de Raqqa

L’histoire du Terrorisme Daesh-kurdo-américain se répète sans cesse. Si il y a quelques mois le lieu choisit fut Raqqa, cette fois c’est Deir-ez-Zor. Comme je l’ai expliqué dans des articles précédents (lire ici et ici), dans la banlieue de Raqqa occupées illégalement par l’OTAN et les forces kurdes étrangères (Forces Démocratiques Syriennes FDS), il n’y a pas eu d’avancée significative contre Daesh alors que l’Armée Arabe Syrienne (AAS) se trouvait loin de Raqqa. Une fois que l’AAS s’est trouvée près de Raqqa, les organisations terroristes SDF, OTAN et US Army ont brusquement assiégé la ville, non pas pour la conquérir dans l’immédiat, mais bien pour éviter que l’AAS ne la rejoigne et, une fois dans Raqqa, commencer la reconquête de cette ville syrienne (et non kurde ou gringa, ou OTANienne) jusqu’alors aux mains de Daesh. Pourtant, l’AAS, seule armée légitime pour agir au sein du pays, n’a abandonné son avancée vers Raqqa que lorsque les terroristes de la force aérienne américaine abattirent un avion de chasse syrien, le 18 juin de cette année, pendant que ce dernier attaquait les positions de Daesh. Les syriens soutenus par les russes auraient-ils dû réagir ? Oui, d’après le droit international. Pourraient-ils l’avoir fait ? Ils auraient pu, mais il en aurait résulté un conflit mondial. Donc, comme toujours, les « méchants » syriens et russes, face à l’invitation au déclenchement d’une guerre mondiale, ont capitulé et abandonné l’idée d’avancer vers Raqqa, malgré une injustice flagrante. Après, certains croient qu’en Syrie se déroule une « guerre civile », mais bon, les maladies de type psychologique ne sont pas le thème de cet article.

 

 

Toujours sur Raqqa, d’après l’organisation terroriste US Army elle-même (ceux qui ne le croient pas peuvent consulter le site  de cette organisation terroriste sur  www.centcom.mil/), plus de 800 civils ont été tués par les bombardements illégaux et criminels de l’OTAN dans cette ville. Presque 200.000 civils ont fui la ville à cause de ces bombardements et ils constituent une catastrophe humanitaire imminente. Raqqa, ville multi-ethnique comme toutes les villes syriennes, bien que 90% de ses habitants soient arabes, est aujourd’hui un gigantesque amoncellement de décombres provoqués par les rambos étatsuniens, anglais et français qui, en plus de ne pas respecter le droit international avec ces bombardements, le font de manière extrêmement violente, sans objectif stratégique comme minimiser le nombre de victimes ou minimiser la quantité de dommages. Non, au contraire, ils détruisent tout, tuent tout ce qui bouge et, en conséquence, presque tous les habitants ont fui. Selon les Etats-Unis (EUA) eux-mêmes, cette ville où vivaient une douzaine de kurdes avant la guerre, sera livrée aux mains des illégales forces kurdes armées illégalement par les EUA. L’objectif est simple et, malgré son caractère scandaleux, personne ne le cache. Les terroristes kurdes des FDS-OTAN prétendent faire de Raqqa leur capitale, habitée exclusivement par des kurdes. Félicitations à l’Occident, créateur et sponsor  de nettoyages ethniques et persécuteur et diaboliseurs  de l’Etat syrien multi-ethnique et multi-religieux ! Félicitations ! Assad et l’armée syrienne, quand ils organisent et reconquièrent leur pays autant que faire se peut en fonction de la minimisation du nombre de victimes et de la quantité de dégâts, et quand ils le documentent autant que faire se peut, et quand ils font des accords de paix en évitant l’option militaire, ils sont et seront pour la propagande occidentale les « massacreurs » qui lancent des « bombes barils » sur des petits enfants pour s’amuser. Les EUA, la France et le Royaume-Uni (RU), quoiqu’ils détruisent complètement, de manière absolument désorganisée, en détruisant tout et en tuant tout le monde, comme au Laos et au Vietnam dans les années 60, de la façon la plus barbare possible, ne sont pas la cible de critiques des humanistes-zombis occidentaux. Mais quelle dissonance cognitive généralisée !

 

21530879_0.jpg

(avant et après les attaques aériennes illégales de l'OTAN à Raqqa)

 

Donc, bravo aux médias occidentaux pour ne pas avoir notifié la totale destruction de Raqqa. Bravo pour ne pas avoir notifié la bien documentée  utilisation d’armes chimiques (phosphore blanc) par les EUA et leur alliés criminels sur Raqqa. Ah, ils sont trop occupés à raconter des histoires à dormir debout sur les attaques chimiques d’Assad qui n’ont jamais eu lieu, hein ? Quelle prostitution.

 

C’est impressionnant de constater que, malgré le fait que même les organes de propagande humanitaire occidentaux (HRW, Amnistie International) et l’ONU se plaignent de la barbarie commise par les EUA, l’Angleterre et la France à Raqqa, peu de médias de mainstream osent reporter cette barbarie, et aucun ne se montre clairement critique du comportement criminel et terroriste de ces 3 pays ! Mais pourquoi ? Ça paye bien la prostitution ? Bien-sûr !

 

Pour en revenir aux prostitués médias occidentaux, j’aimerais rappeler que ce furent ces mêmes médias qui ont qualifié la libération d’Alep (décembre 2016) de « destruction d’Alep », « fin d’Alep », « cimetière à ciel ouvert » et autres énormités du genre, et multipliaient par 1000 le nombre réel d’attaques aériennes russes et syriennes contre les « rebelles » terroristes « extrémistes » et, oui des militaires de l’OTAN qui ont fini par être capturés et arrêtés par l’armée syrienne. C’était l’hystérie totale, l’Occident devenait fou avec la « barbarie d’Assad » et le « massacre d’Alep », au point qu’un certain propagandiste extrémiste fondamentaliste portugais a écrit ceci:

 

 

Cet employé de la Radio Television Portugal a écrit un article intitulé « la mort d’Alep »

 

Mais la faute ne revient pas seulement aux  propagandistes de service corrompus et prostitués. Cette si grande différence de couverture médiatique entre Alep et Raqqa est surtout due à l’apathie de la population consommatrice aveugle de pseudo-information, endormie sur ses certitudes d’autorité fallacieuse sur le fait que les média soient ou non crédibles. C’est à cause de la mort cérébrale de cette population zombie qu’on peut facilement lui vendre la destruction d’Alep qui n’a pas eu lieu en décembre 2016, pour ensuite la convaincre d’ignorer complètement la destruction complète de Raqqa qui a lieu en ce moment. Pour tous ces zombies terrorisés par la logique et adorateur de post-modernisme simpliste comme cette ineptie « neutre » politisée de Civil March For Aleppo, Assad est un grand méchant, EUA/France/RU sont les pays du bien. On se passera donc de raisonnement logique, d’analyse séquentielle, de preuve, d’histoire et de tout le reste ! « Assad is bad, we are good ! Amen »

 

Dans la 2nde partie, plus importante, sera analysée la criminelle « Opération Der ez-Zor » des EUA et compagnie, qui a lieu en ce moment.

 

Luís Garcia, Minyara, Liban, 11.09.2017

(Traduit par Claire Fighiera)

 

 
Vá lá, siga-nos no Facebook! :)
visite-nos em: PensamentosNómadas